Détail des actualités

Aart, association d'aide aux réfugiés tibétains

Rencontre avec Aart, association d'aide aux réfugiés tibétains

Bonjour Claude, peux-tu nous présenter votre association (où intervient-elle et pour quelles  causes …) ?Quels sont ses objectifs et quels moyens met-elle en œuvre pour les atteindre ?

Aart (Aide aux Réfugiés Tibétains) est une association à vocation humanitaire, animée par des bénévoles, qui a pour but d’aider les réfugiés tibétains exilés en Inde et de contribuer à la sauvegarde de la culture tibétaine.

Nous intervenons principalement à Dharamsala, lieu de résidence du Dalaï Lama.

Nos actions : parrainage de familles, parrainage d’enfants des écoles tibétaines, soutien de projets locaux.

Nous agissons en collaboration étroite avec notre correspondant tibétain sur place et l’administration des écoles tibétaines en Inde.

 

Peux-tu nous décrire en quelques mots une ou deux situations que vous suivez et qui illustrent le travail de l’association?

Un de nos projets est né à Chandigarh il y a deux ans : nous versons une aide financière à un centre de santé tibétain implanté à Chandigarh ; une infirmière tibétaine y accueille bénévolement des patients avant ou/et après leur hospitalisation. Elle les loge (env. 12 couchages), les nourrit et les assiste à l’hôpital universitaire indien où elle leur sert notamment d’interprète avec le personnel indien. Mais plus que cela, elle les accompagne dans leur parcours de maladie (parfois de longs mois) et les entoure de sa bienveillance ; elle est une vraie "Mère Teresa" tibétaine comme on la surnomme là bas.

Nos dons lui permettent d’acheter des médicaments et de la nourriture. Dernièrement, elle a pu rajouter quelques couchages supplémentaires.

Nous parrainons une trentaine de famille ou d’enfants. Une de nos familles nous touche particulièrement : nous avons rencontré la jeune femme il y a 4 ans alors qu’elle était au Centre de Réfugiés tibétains de Dharamsala, arrivée depuis quelques jours en Inde. Seule avec un bébé, elle était dans une grande détresse morale, perdue et désorientée. Elle venait d’arriver en Inde, attendait un logement ; son mari était parti étudier dans une école tibétaine pour adultes et ses deux filles de 3 et 5 ans étaient scolarisées dans pensionnat tibétain. Quelques mois après cette rencontre, notre correspondant sur place nous a proposé de la parrainer et c’est ainsi qu’une belle histoire a débuté. Aujourd’hui, son mari a fini son cursus de deux ans, ils ont acheté deux machines à coudre et ont repris leur métier de tailleurs. Ils fabriquent de magnifiques costumes traditionnels tibétains. Elle resplendit à chacune de nos visites ; les échanges de cadeaux, de photos et de lettres avec « sa » famille est un très émouvant moment! Ils ne sont pas encore autonomes financièrement mais ils s’en sortent chaque année un peu mieux et envisagent la vie un peu plus sereinement.

 

Les donateurs sont-ils informés de l’usage qui est fait de leur argent ?

Le rapport financier est présenté lors de l’assemblée générale qui a lieu une fois par an.

Les parrainages sont envoyés 3 fois par an par virement bancaire à l’administration des TCV (écoles tibétaines) à Dharamsala pour les enfants parrainés dans ces centres et à notre correspondant local pour les familles parrainées. Ce correspondant se charge de distribuer l’argent aux familles et leur fait signer un reçu à chaque versement.

 

L’association a-t-elle d’autres besoins hormis l’apport financier?

Nous organisons diverses actions (concerts, vide-greniers, ventes de t-shirts, drapeaux) visant à alimenter notre fonds de secours et nous avons toujours besoin de bénévoles qui nous fassent connaître et recueillent des dons.

 

Votre association se développe-t-elle ? Si oui, comment ? Et quels sont vos projets à venir ?

Actuellement, nous avons une trentaine de parrainages. L’association fonctionnant uniquement sur la base du bénévolat, nous ne sommes pas favorables à un développement conséquent qui engendrerait une gestion trop lourde. Néanmoins, tout nouveau parrain est bienvenu et les dons sont clef pour financer nos projets sur place.

Nous poursuivons nos actions en cours et restons en éveil sur toute action qui pourrait être propice au peuple tibétain.

 

Merci pour cette présentation et bonne suite dans la défense de cette cause si importante!

Pour toute information, prise de contact ou souhait de don: pinkdoc.aart@bluewin.ch et 078 697 35 85