Détail des actualités

"Du concept de jeu pathogène aux troubles de la personnalité"

Conférence par Stefano Cirillo, psychologue, thérapeute de famille

Conférence Telme

"Du concept de jeu pathogène aux troubles de la personnalité"

Stefano Cirillo, psychologue, thérapeute de famille,

le jeudi 20 novembre de 16.30 à 18.30

Espace Riponne 5 - Lausanne

Stefano Cirillo, psychologue et psychothérapeute, est un représentant de l’École de Milan qui voit le jour dans les années 1970, et regroupe alors 4 membres : Mara Selvini-Palazzoli, Luigi Boscolo, Giancarlo Cecchin et Giuliana Prata. Cette école est reconnue pour ses travaux sur le traitement des maladies psychiques graves, telles que l'anorexie et la schizophrénie, selon l'approche familiale systémique. Mara Selvini, grâce à ses nombreux échanges avec les États-Unis, participa grandement à l'implantation de la systémique en Europe. Elle s'inspira notamment des apports de Jay Haley et de Gregory Bateson, en considérant la famille comme un « système de relations ». L’École de Milan a la conviction d'une étiologie relationnelle des maladies mentales. Elle a contribué à l'avancement de la recherche en mettant en lien les processus interactifs familiaux avec certaines pathologies. Le symptôme de l'enfant est considéré comme un révélateur du « jeu familial ». Le terme de « jeu» est utilisé par cette École pour illustrer symboliquement les schémas et les redondances interactionnels dans la famille ; coalitions, relations de pouvoir, déséquilibres dans la relation aux symptômes, règles implicites et explicites etc.

Les thérapeutes de l’École de Milan sont d'avis que leur rôle en thérapie doit être celui de l'accompagnateur du processus de soin mais aussi celui de l'inducteur de la crise, sans laquelle le jeu relationnel dysfonctionnel ne peut être révélé ni brisé. Surprendre la famille, c'est donner l'occasion d'expérimenter un changement. Dans cette optique, ils développent des techniques telles que le recadrage ou la prescription paradoxale.

Aujourd'hui de moins en moins interventionniste, l’École milanaise est plus axée sur la réflexion en profondeur des jeux relationnels de la famille.

Stefano Cirillo, aujourd'hui co-responsable de l'école de thérapie familiale Mara Selvini Palazzoli et membre fondateur du Centre pour l'Enfant Maltraité de Milan, s'intéresse aux troubles de la personnalité, en tentant de comprendre dans quels processus relationnels pathogènes ont été acquis certains traits. La pensée systémique classique valorise l'interprétation relationnelle et circulaire du symptôme. Pour Cirillo et son équipe, le risque d'en négliger la singularité de l'individu et la richesse de ses différentes facettes n'est pas exclu. C'est pourquoi il encourage à la pensée systémique dite complexe, qui effectue les aller-retours nécessaires entre le relationnel et l'individuel. En appuyant cette conférence sur ses récentes recherches dans le domaine, nul doute qu'il saura éveiller notre curiosité et enrichir notre pratique clinique.

  

Inscription obligatoire par courriel : info(at)telme.ch