Statuts de l’association

ASSOCIATION TELME – STATUTS

1.- CONSTITUTION

L’Association Telme est constituée pour une durée indéterminée sous la forme d’une association régie par les articles 60 et ss. du Code Civil suisse. Elle est politiquement neutre et indépendante au plan confessionnel. Son adresse est au domicile du lieu d’activité.

2.- BUTS

Le service Telme a pour mission de contribuer à favoriser la santé mentale, le développement et le mieux-être des jeunes et des adultes. Il s’agit de leur offrir une consultation psychologique facilement accessible et sous des formes diverses.

Telme offre un espace de réflexion et de parole à propos d’un point problématique. Les patients apprennent à mieux élaborer qui ils sont et ce qu’ils désirent devenir au moyen de leurs ressources, de celles de leur environnement et éventuellement du réseau social. Les consultations favorisent l’accès à une meilleure image d’eux-mêmes, les aident à s’appuyer sur leurs potentialités mais aussi à retrouver davantage de confiance en soi.

Les consultations s’adressent à toutes populations.

L’Association est à but non lucratif.

3.- MOYENS

Telme se distingue par sa volonté de mettre en œuvre des moyens d’accès facilitant la démarche tout en offrant des ressources cliniques de haut niveau. Il s’agit principalement de la souplesse du setting, du coût de la consultation et des délais pour obtenir un rendez-vous.

Le comité est constitué d’au minimum trois psychologues de l’équipe de base qui gèrent les finances et le suivi des locaux. Ils proposent certaines consultations à un tarif réduit lorsque les personnes ne bénéficient pas d’une prise en charge de la part de leur assurance maladie.

Les autres psychologues travaillant dans les locaux de Telme s’engagent aussi à proposer un prix significativement plus bas, comme défini ci-dessus.
Des recherches de fonds peuvent être entreprises pour alimenter un fonds permettant de baisser encore davantage le coût des consultations pour des personnes attestant de leurs difficultés financières.

Un soutien psychologique est offert en consultation dans les locaux de l’Association. Les personnes concernées prennent rendez-vous et peuvent venir en famille, en couple ou individuellement.

L’ensemble de l’équipe est constitué de psychologues, formés ou non en psychothérapie.

4.- MEMBRES

L’association est composée du comité et de membres désireux de soutenir la mission de l’association.

L’admission de nouveaux membres relève de la compétence du Comité; ce dernier admet les nouveaux membres et en informe l’Assemblée générale.
L’exclusion relève également de la compétence du Comité.

Un droit de recours contre ces décisions existe auprès de l’Assemblée générale.

5.- STRUCTURES

Les organes de l’Association Telme sont :

– l’Assemblée générale
– le Comité
– le vérificateur/la vérificatrice des comptes

6.- ASSEMBLEE GENERALE

a) Composition

L’Assemblée générale est l’organe suprême de l’Association. Elle est composée des membres et du comité.

b) Convocation

L’Assemblée ordinaire est convoquée par le Comité une fois par an. Des Assemblées extraordinaires peuvent être convoquées en cas de besoin par le Comité ou à la demande d’un cinquième des membres de l’Association.

c) Attributions :

– adopter et modifier les statuts
– décider de toute modification des statuts de l’Association à la majorité des 2/3 des voix présentes.
– élire les membres du Comité et le vérificateur des comptes
– donner décharge de leur mandat au Comité et à l’Organe de contrôle des comptes
– se prononcer comme instance de recours sur l’admission et l’exclusion des membres
– élire et révoquer les membres du Comité, le/la Président-e de l’Association, ainsi que le vérificateur/la vérificatrice des comptes.

d) Fonctionnement

Chaque membre dispose d’une voix.

Les votes et les élections se font à main levée ou, sur décision de la majorité des membres présents, à bulletin secret.

Les décisions de l’Assemblée générale sont prises à la majorité simple, sauf celles portant sur la modification des statuts qui se prennent à la majorité des 2/3 des voix présentes.

L’ordre du jour de l’assemblée annuelle (ordinaire) comprend nécessairement :
– les rapports de trésorerie et du vérificateur/de la vérificatrice des comptes
– l’adoption du budget
– l’approbation des rapports et des comptes
– l’élection des membres du Comité et du vérificateur/de la vérificatrice des comptes
– les propositions individuelles

Lors de l’Assemblée générale, il est tenu un procès-verbal des délibérations. Ce procès-verbal est mis à la disposition des membres dans un délai minimum de 30 jours à partir de la tenue de l’Assemblée générale.

Le Comité est tenu de porter à l’ordre du jour de l’Assemblée générale (ordinaire ou extraordinaire) toute proposition d’un membre présentée par écrit au moins 10 jours à l’avance.

7.- COMITE

a) Composition

Le Comité se compose au minimum de trois membres élus pour un an et rééligibles. Il se constitue lui-même et se réunit autant de fois que les affaires de l’Association l’exigent. Toute personne liée à l’Association par un mandat n’est pas éligible au Comité.

Le/la président/e est désigné/e parmi les membres du Comité par vote à la majorité simple. En cas de démission en cours de mandat, le siège vacant est réattribué à un autre membre du Comité jusqu’à la fin du mandat.

Le Comité engage l’Association par la signature de deux de ses membres. Il peut déléguer à un membre les pouvoirs nécessaires au bon fonctionnement opérationnel.

b) Le Comité est chargé

– de prendre les mesures utiles à atteindre les objectifs fixés par l’Assemblée générale ;
– de convoquer les Assemblées générales ordinaires et extraordinaires, de préparer l’ordre du jour;
– de prendre les décisions relatives à l’admission et à la démission des membres ainsi qu’à leur exclusion éventuelle;
– de confier à toute personne de l’Association ou extérieure à celle-ci un mandat limité dans le temps;
– de ratifier les conventions passées avec les partenaires;
– d’entendre et d’appliquer les propositions du vérificateur/de la vérificatrice des comptes.

c) Fonctionnement

Les décisions du Comité sont prises à la majorité simple.

En cas de nécessité, une consultation des membres du Comité peut-être effectuée par mail, par fax ou par courrier.

8.- VERIFICATION DES COMPTES

Le montant annuel de balance d’exploitation se chiffrant à moins de Frs. 150’000.-, le contrôle des comptes ne nécessite pas le recours à une fiduciaire et sera confié à une personne extérieure à l’Association, élue lors de l’AG.

9.- FINANCES

L’Association n’engage pas de salarié-e-s.

Le budget de l’Association est constitué du revenu des locations et des dépenses y relatives.

Les dons éventuels seront attribués à la réduction du coût des consultations pour des usagers en situation financière délicate, ils figureront dans le budget associatif.

Les psychologues de l’équipe gèrent leurs revenus indépendamment du budget de l’association, leurs salaires n’apparaissent donc pas dans celui-ci. Ils ne sont pas salariés et ne bénéficient d’aucune prestation sociale.

L’Association est l’unique responsable juridique et financière jusqu’à concurrence de ses avoirs.

11.- DISSOLUTION

L’Association peut être dissoute par décision d’une Assemblée extraordinaire convoquée 30 jours à l’avance, spécialement à cet effet. La liquidation est assurée par le Comité.

Un quorum de 60% des membres est nécessaire pour que cette Assemblée générale puisse être ouverte. La décision de la dissolution doit être prise par 2/3 des membres présents convoqués à cet effet par lettre recommandée. Si le quorum n’est pas atteint, la décision peut être prise à la majorité des membres présents lors d’une seconde assemblée.

En cas de dissolution, les avoirs matériels de l’Association seront vendus pour couvrir les frais liés à la cessation de l’activité. L’utilisation d’un éventuel solde sera destinée à une association à but non lucratif.

Le for juridique de l’Association est celui de son adresse.

Acceptés par l’Assemblée générale du 23 octobre 2018

Serge POCHON, président du comité

Patricia VETH, membre du comité

Nathalie GLATZ, membre du comité

Origine et objectifs

Notre origine: de SOS enfants à l’association Telme… 

Fondé en 1982 sous le nom de SOS enfants par la fondation Terre des hommes, ce service était une permanence téléphonique pour les enfants et les jeunes. SOS enfants était la première ligne d’aide directe pour les jeunes en Suisse avec le numéro 021 648 11 11.

Renommé Telme en 1998, ce service est devenu une association indépendante en janvier 2005.

Lorsque le 147 a été mis en oeuvre en 1999, c’est Pro Juventute qui a obtenu de l’OFAS le mandat pour la gestion de la ligne en Suisse. Dès lors, cette fondation a mandaté à son tour Telme pour répondre aux appels en Suisse Romande comme elle le faisait déjà.

Mais la mission de Telme s’est élargie, Telme a commencé à répondre aux questions des adolescents, sur mandat de Ciao, puis a ouvert son propre site pour les jeunes adultes et les parents www.telme.ch , en complémentarité de l’offre de Ciao.

Un autre axe essentiel a pris son essor, il s’agit de notre service de consultations. Sur le même principe fondamental de l’accessibilité facilitée: des suivis psychologiques avec un coût bas, des délais courts pour obtenir un rendez-vous et un cadre très adaptable.

Telme de janvier 2005 à février 2018: offrir des prestations de soutien psychologique très accessibles

L’expérience de la ligne téléphonique a démontré à quel point les questions de confidentialité, de coût et de rapidité sont importantes dans le contexte de vie des jeunes et des parents.

La démarche pour bénéficier du soutien à Telme était facilitée car sans lourdeur administrative. Au vu du bas prix des consultations, il n’était pas nécessaire de passer par l’assurance maladie dont les franchises sont parfois élevées. La possibilité de régler la consultation sur place permettait à ceux/celles qui le souhaitaient de préserver la discrétion sur leur démarche face à leurs proches.

Notre fonctionnement permettait de diminuer les barrières qui empêchent d’engager une démarche d’ordre psychologique, avec l’aide d’un-e professionnel-le.

Depuis plusieurs années nous avons assisté à une demande toujours plus forte, particulièrement de la part des jeunes adultes qui vivent une période de transition difficile et dont les moyens financiers sont très limités (franchise LAMAL).

En août 2016, Pro Juventute met fin à notre mandat pour le 31 décembre 2017. Cette fondation a décidé de reprendre à son compte non seulement la gestion de la ligne mais aussi la répondance elle-même. C’est une part importante du budget qui disparaît.
Ensuite, les représentants des services publics cantonaux (SPJ) et communaux (Service jeunesse et quartiers – Lausanne) décident de ne plus accorder de subventions pour l’association dès 2018. Nous n’avons plus la possibilité d’offrir à nos usagers les conditions décrites ci-dessus.

Telme aujourd’hui

L’activité de l’association se poursuit avec les consultations. Par contre, sans subventions, les tarifs ont changé tout en restant un peu moins élevés que dans la pratique courante. En effet, Telme essaie de maintenir son objectif d’offrir des prestations de soutien psychologique plus facilement accessibles.

Pour les personnes qui souhaitent utiliser leur assurance maladie, l’association envisage de mettre en place un système de thérapie par délégation avec un psychiatre. Relevons que les psychologues FSP sont  remboursés par certaines assurances complémentaires, avec ou sans psychiatre.

L’équipe se compose actuellement de trois psychologues, elle va s’agrandir d’ici fin juin 2018.

Telme reçoit désormais une population de tous âges alors qu’elle était centrée autrefois exclusivement sur les jeunes et les parents.

Les problématiques abordées sont liées aux difficultés psychologiques individuelles, de couple ou familiales.

Consulter la charte éthique du site

Consulter les statuts de l’association

Telme dans les médias

« Telme doit cesser son aide psychologique aux jeunes »
18/12/2017
Lire
« On en parle « les jeunes et l’alcool »
19/10/2017
Intervention de Serge Pochon, psychologue, directeur de Telme, dans l’émission On en parle « Les jeunes et l’alcool ».
Ecouter

« Tout juste adultes, leur monde s’est écroulé »
24Heures du 8 mai 2017
Réponses données par Serge Pochon, psychologue et Directeur de Telme au sujet des consultations de l’association
Lire

 

« Etre parent, un défi »
Actualité sociale n°68 mai 2017
Réponses données par Nathalie Glatz, Serge Pochon et Patricia Veth, psychologues
Lire

« Un défi funeste lancé aux ados sous haute surveillance »
24 Heures du 21 mars 2017
Réponses données par Serge Pochon, psychologue et Directeur de Telme au sujet du Blue Whale Challenge
Lire
« Cadeaux de Noël, enfer ou pas? »
RTS – On en parle – 24.11.2016
Réponses données par Patricia Veth, psychologue de l’Association Telme, au sujet des cadeaux de noël
Ecouter 
« Prévention routière et positive attitude sur LFM »
LFM – 22/08/2016
Serge Pochon, psychologue et directeur de l’association Telme, donne quelques pistes pour aborder l’école avec plus de sérénité et rester positif à la rentrée scolaire.
Ecouter

« Facebook rend malheureux »
28/01/2016
Nathalie Glatz, psychologue-psychothérapeute à Telme, a été interviewé par Emily Turrettini au sujet de l’impact de Facebook sur la population des jeunes en Suisse.
Lire

« Quand l’amitié vole en éclats »
Migros Magazine – 05.10.2015Nathalie Glatz, psychologue-psychothérapeute à Telme, parle sur le chagrin d’amitié chez l’enfant ou l’adolescent.
Lire
« Les jeunes qui appellent le 147 ont des problèmes toujours plus graves »
24 heures – 29.04.2015
Le travail sur la ligne d’aide 147 expliqué par Nathalie Glatz, psychologue-psychothérapeute à Telme.
Lire
« Le 147 soutient les jeunes depuis 15 ans »
24 heures – 28.04.2015
La ligne d’aide 147 et les problématiques des jeunes présentés en vidéo avec l’interview de Serge Pochon, psychologue Telme et directeur de l’Association.
Lire
« Jamais sans mon smartphone »
Nuovo.ch – 12.12.2014
La ligne de Conseil aux Parents et la relation des jeunes avec les « smartphones »: interview avec Serge Pochon, psychologue et directeur de l’association Telme.
Regarder
« Plus macabre, tu meurs »
RTS – ABE – 23.11.2010
La mort et l’internet: l’avis de Nathalie Glatz, psychologue-psychothérapeute FSP à Telme.
Regarder
« Ados en ligne: amour, insultes et harcèlement »
Largeur.com – 23/08/2010
Les jeunes et les réseaux sociaux : apport de Serge Pochon, psychologue et directeur de l’association Telme
Lire

Lire la suite

Serge Pochon

PSYCHOLOGUE FSP

Master en psychologie, Université de Lausanne
Formation longue (450 heures) en thérapie systémique
Dr Reynaldo Perrone, Institut de formation systémique de Fribourg
Formation à la supervision d’orientation systémique
Dr R. Neuburger, J. Van Hemelrijck et A. Duc Marwood

PARCOURS

Diplôme d’éducateur spécialisé HES – pratique de 10 ans en institutions pour enfants et adolescents
Master en psychologie – pratique de 22 ans de la consultation psychologique auprès d’adolescents, de jeunes adultes et de parents – suivis de couple – individuels – familiaux
Supervision individuelle et de groupe.

L’orientation systémique à la base de mon activité s’est ouverte à d’autres concepts, j’y intègre des aspects de l’approche de Dr Irvin Yalom dans sa « Thérapie existentielle ». Les questions liées au sens de la vie et à la finitude, les cycles de vie ou crises existentielles prennent une place importante dans un suivi thérapeutique.

Que ce soit individuellement, en couple ou en famille, le suivi psychologique nous permet de construire de nouvelles représentations de ce que nous sommes, de ce que nous avons été et avons vécu, cette transformation nous permet tout en restant nous-mêmes de développer un meilleur potentiel, une compréhension plus favorable de soi et de l’autre, ainsi qu’une meilleure acceptation.

Je reçois actuellement des personnes sans distinction d’âge.

ASPECTS PRATIQUES

Certaines assurances maladie complémentaires remboursent les consultations, le plus souvent avec une ordonnance médicale. Il est nécessaire de vous renseigner auprès de votre caisse-maladie.

Prendre contact ou poser une question:

Téléphone :  079 623 54 23

Emails : s.pochon@psychologie.ch

ou  formulaire de contact

Nathalie Glatz

Psychologue-psychothérapeute FSP d’orientation systémique

Master en psychologie, Université de Lausanne.

Diplôme en psychologie (MAS), Université de Lausanne et Université de Paris 5.

Titre de psychologue spécialiste en psychothérapie FSP, orientation systémique.

Certification FSP en psychologie d’urgence.

Formation à la thérapie familiale et l’approche systémique, Centre d’étude de la famille (CEF) à Lausanne

Formation à la psychothérapie EMDR (méthode de désensibilisation et de retraitement des informations à l’aide de mouvements oculaires), IRPT Institut romand de psychotraumatologie.

Formation en psychologie d’urgence, FARP. Aide immédiate et post-immédiate des personnes ayant vécu un événement potentiellement traumatisant.

Psychologue à l’Hôpital Sainte-Anne à Paris.

Psychologue au Service Universitaire de Pédopsychiatrie de l’Enfant et de l’Adolescent (SUPEA) au CHUV.

Psychologue clinicienne à la Consultation interdisciplinaire de la maltraitance intrafamiliale (CIMI) à Lausanne.

Psychologue à l’AVP-Police et pour le réseau AVP-urgence.

Psychologue-psychothérapeute en délégation médicale à Lausanne et Fribourg

Intérêts pour l’évaluation et la psychothérapie individuelle, de couple et de famille.

Travail de co-parentalité dans les situations de séparation et suivis dans les situations de rupture dans la famille.

Aide aux victimes d’événements potentiellement traumatisants.

Formations et supervisions.

Membre ASTHEFIS et AVDITS

Aspects pratiques:

Contact: 076 370 06 09          nathalie.glatz@psychologie.ch

Publications:

– DIMITROVA, N; PIERREHUMBERT, B; GLATZ, N; HEINRICH, M; HALFON, O (2009). Closeness in relationships as a mediator between sexual abuse in childhood or adolescence and psychopathological outcome in adulthood », Clinical Psychology & Psychotherapy.

– PIERREHUMBERT, B ; HALFON,O ; GLATZ, N. TORRISI. R (2009). The influence of attachment on perceived stress and cortisol response to acute stress in women sexually abused in childhood or adolescence, Psychoneuroendocrinology, ref: PNEC1526.

– CASTRO, D; GLATZ, N; MOGENET, J-L. (2001). Qui doit utiliser les tests psychologiques : psychologues ou non-psychologues ? Pratiques Psychologiques, no 2, Paris.

Patricia Veth

Master en psychologie clinique, Université de Genève

Master en psychologie (mention orientation scolaire et professionnelle), Université de Lausanne

CAS en méthodes d’intervention et de thérapie systémiques UNIL-EPFL

Titre de psychologue spécialiste en psychothérapie FSP, approche systémique

Expérience de deux ans comme éducatrice dans un centre pédagogique pour jeunes présentant des troubles du comportement

Psychologue-conseillère en orientation en milieu scolaire à La Chaux-de-Fonds et Lausanne

Psychologue dans un lieu de socialisation pour enfants accompagnés d’un parent

Psychologue associée dans un service de soutien psychologique pour jeunes et familles à Lausanne

Psychologue-psychothérapeute en délégation médicale (axe psychogériatrique) à Villars-sur-Glâne

Intérêts pour l’évaluation et le suivi psychothérapeutique individuelle et de famille avec adolescents, jeunes adultes et familles. Travail sur la co-parentalité dans les situations de séparation et de difficultés relationnelles.

 

Prendre rendez-vous avec Patricia Veth ou lui poser une question

Téléphone  : 077 401 83 09

Email : patricia.veth@romandie.com

Ou vous pouvez employer son formulaire de contact.